Formule d’efficacité de la collecte : Comment la calculer ?

Une bonne gestion du recouvrement des créances est devenue une priorité absolue pour les entreprises dans un monde où le flux de trésorerie et la stabilité financière sont essentiels à la croissance et à la survie.

Une formule efficace de recouvrement des créances est un outil puissant qui permet aux organisations de relever de manière stratégique et efficace les défis liés au recouvrement des actifs impayés.

Dans cet article, nous allons explorer en profondeur la formule d’efficacité du recouvrement de créances et ses avantages significatifs pour les entreprises et les créanciers. Nous découvrirons comment la calculer, ses composantes, ses avantages et bien plus encore. Si lerecouvrement des créances douteuses peut être un domaine compliqué et sensible, savoir utiliser cette formule peut faire la différence entre la stagnation et le progrès financier .

Avant de commencer, si vous voulez savoir exactement ce qu’est le recouvrement de créances ,cliquez sur le lien.

Qu’est-ce que la formule d’efficacité du recouvrement ?

Formule : Indice d’efficacité du recouvrement (IEC) = [(Ventes à crédit des comptes clients au début – Comptes clients à la fin) / (Ventes à crédit des comptes clients au début – Ventes irrécouvrables à la fin de la période en cours)] × 100

La “formule de l’efficacité du recouvrement” est un indicateur financier utilisé pour évaluer la performance et l’efficacité d’une entreprise dans la gestion du recouvrement de ses créances. Cette formule fournit une vision claire et quantitative de la capacité de l’entreprise à recouvrer l’argent dû par ses clients au cours d’une période donnée.

La formule est généralement calculée comme suit :

Indice d’efficacité du recouvrement (IEC) = [(Ventes à crédit des comptes clients au début – Comptes clients à la fin) / (Ventes à crédit des comptes clients au début – Ventes irrécouvrables à la fin de la période en cours)]] × 100

Le résultat de cette formule est exprimé en pourcentage, indiquant le succès relatif de l’entreprise en matière de recouvrement de créances. Plus le pourcentage obtenu est élevé, plus l’efficacité du recouvrement des créances est grande.

Qu’est-ce que le ratio d’efficacité du recouvrement ?

Le ratio international d’efficacité du recouvrement est un indicateur financier qui évalue l’efficacité d’une entreprise dans le processus de collecte et de recouvrement des créances impayées. Il est calculé en divisant le montant total des créances effectivement recouvrées au cours d’une période donnée par le montant total facturé aux clients au cours de la même période, puis exprimé en pourcentage.

(Montant du recouvrement / Montant total facturé) x 100

Le résultat obtenu représente la proportion d’argent que l’entreprise a réussi à recouvrer par rapport au total des dettes facturées aux clients. Un ratio d’efficacité de recouvrement plus élevé indique une plus grande efficacité dans la gestion du recouvrement, ce qui signifie que l’entreprise a mieux réussi à récupérer l’argent dû.

Qu’est-ce qu’un bon pourcentage d’efficacité de recouvrement ?

Le ratio d’efficacité du recouvrement est essentiel pour évaluer l’efficacité d’un créancier dans le recouvrement des créances impayées. Il est essentiel de déterminer ce qui est considéré comme un bon pourcentage d’efficacité pour mesurer les performances financières et fixer des objectifs réalistes.

Bien qu’il n’existe pas de valeur unique appliquée universellement comme norme pour toutes les entreprises, un bon pourcentage d’efficacité de recouvrement des créances se situe généralement entre 80 et 90 %. Cela signifie essentiellement que l’entreprise a réussi à recouvrer 80 à 90 % du total des créances impayées au cours d’une période donnée.

Cependant, il est important de garder à l’esprit que le concept de “bon pourcentage” peut varier en fonction du secteur, de la taille de l’entreprise et d’autres facteurs spécifiques. Par exemple, certains secteurs traitant des dettes à haut risque peuvent avoir des pourcentages d’efficacité plus faibles, mais toujours considérés comme acceptables dans leur contexte.

Un taux d’efficacité élevé améliorera considérablement le flux de trésorerie et la santé financière de l’entreprise. Contrôler régulièrement le pourcentage d’efficacité du recouvrement de créances et le comparer à d’autres objectifs et aux performances passées permet d’identifier les possibilités d’amélioration et de mettre en œuvre des stratégies appropriées.

Quels sont les avantages d’une telle mesure ?

La mise en œuvre de la formule d’efficacité du recouvrement et du ratio d’efficacité du recouvrement offre un certain nombre d’avantages significatifs pour les entreprises et les organisations qui souhaitent améliorer leur gestion du recouvrement et renforcer leur position financière. Nous soulignons ci-dessous les principaux avantages de l’utilisation de ces deux mesures :

Évaluation précise de la performance financière

La formule d’efficacité du recouvrement et le ratio d’efficacité du recouvrement fournissent tous deux des mesures quantitatives et objectives de la performance du recouvrement. Ces mesures permettent aux entreprises d’évaluer avec précision leur efficacité en matière de recouvrement, ce qui facilite l’identification des domaines à améliorer et l’établissement d’objectifs réalistes.

Une prise de décision éclairée

En disposant de données concrètes sur l’efficacité du recouvrement, les entreprises peuvent prendre des décisions financières stratégiques en connaissance de cause. Ces mesures les aident à identifier des modèles de comportement, à ajuster les politiques de crédit, à créer et à établir des stratégies de recouvrement plus efficaces.

Amélioration de la trésorerie

L’utilisation de ces deux indicateurs contribue à améliorer la trésorerie de l’entreprise. Un pourcentage plus élevé d’efficacité dans le recouvrement des créances se traduit par une plus grande disponibilité des fonds pour financer les opérations et les projets futurs.

Renforcement des relations avec les clients

En ayant une vision claire de l’efficacité du processus de recouvrement, les entreprises peuvent mettre en œuvre des approches plus personnalisées et plus complètes de la gestion des dettes. Les relations avec les clients s’en trouvent améliorées, car ils ont le sentiment d’être traités de manière équitable et respectueuse au cours du processus de recouvrement.

Réduire les risques financiers

L’évaluation régulière de l’efficacité du recouvrement des créances permet d’identifier à un stade précoce les risques de crédit potentiels et les comptes en souffrance. Les entreprises peuvent ainsi prendre des mesures préventives pour minimiser les pertes et les risques financiers à long terme.

Fixation d’objectifs et suivi des progrès

Ces deux indicateurs constituent une base solide pour fixer des buts et des objectifs spécifiques en matière de recouvrement. En surveillant continuellement leurs performances grâce à ces indicateurs, les entreprises peuvent suivre leurs progrès et procéder aux ajustements nécessaires pour atteindre leurs objectifs financiers.

Identification des domaines à améliorer

En mesurant les performances de recouvrement, il est possible d’identifier les domaines qui nécessitent une amélioration ou des ajustements dans les stratégies de recouvrement.

Efficacité opérationnelle accrue

Une gestion efficace du recouvrement réduit le temps et les ressources consacrés aux processus de recouvrement, ce qui améliore l’efficacité opérationnelle globale.

Amélioration de la solvabilité

Un bon bilan en matière de recouvrement de créances peut améliorer la solvabilité d’une entreprise et faciliter les négociations et les accords financiers futurs.

Augmentation de la rentabilité

Un recouvrement plus efficace se traduit par une augmentation du revenu net, ce qui contribue à la rentabilité de l’entreprise.

Quels sont les éléments de la formule d’efficacité du recouvrement ?

La formule d’efficacité du recouvrement est composée de trois éléments, dont l’union permet de calculer l’efficacité globale de la gestion du recouvrement. Nous décrirons ensuite chacun de ces éléments :

Début des comptes débiteurs

Il s’agit du total des sommes dues à l’entreprise par les clients au début de la période évaluée. Il s’agit du solde cumulé des créances en souffrance.

Ventes à crédit

Il s’agit du montant total des ventes que l’entreprise a réalisées à crédit auprès de ses clients au cours de cette période. Il s’agit des ventes pour lesquelles les clients n’ont pas payé au moment de l’achat, mais ont été autorisés à payer à une date ultérieure.

Comptes débiteurs de clôture

Il s’agit du total des sommes dues à l’entreprise par ses clients à la fin de la période évaluée. Il s’agit du solde des dettes impayées après les recouvrements et les paiements.

Ventes irrécouvrables à la fin de la période en cours

La partie des ventes à crédit estimée irrécouvrable à la fin de la période établie.

La formule est la suivante

ICE = [(Ventes à crédit au début de la période – Ventes à crédit à la fin de la période) / (Ventes à crédit au début de la période – Ventes irrécouvrables à la fin de la période)]] × 100

Comment calculer l’efficacité du recouvrement ?

L’ICE est une mesure très puissante qui permet d’évaluer l’efficacité globale d’un groupe d’entreprises ou de succursales en matière de recouvrement de créances. Il est très important de savoir comment le calculer afin d’en tirer le meilleur parti. Voici un calcul étape par étape :

Étape 1 : Rassembler les informations nécessaires

Obtenez les comptes débiteurs d’ouverture pour toutes les entreprises ou succursales impliquées dans l’analyse. Il s’agit du solde total des dettes en cours au début de la période que vous souhaitez évaluer.

Obtenez les ventes à crédit de toutes les entreprises ou succursales au cours de la même période. Ce montant représente le total des ventes à crédit.

Obtenez le solde des comptes clients de toutes les entreprises ou succursales à la fin de la période que vous évaluez. Il s’agit du solde total des dettes en cours à la fin de la période.

Assurez-vous de disposer des ventes irrécouvrables de fin de période pour toutes les entreprises ou succursales. Il s’agit du total des ventes non recouvrables à la fin de la période.

Étape 2 : Additionner les montants de toutes les entreprises ou succursales

Additionnez les valeurs du “Montant initial des comptes clients”.

Additionnez les valeurs du “Montant des ventes à crédit”.

Additionnez les valeurs du “Montant final des comptes à recevoir”.

Ajouter les valeurs du “Montant des ventes irrécouvrables à la fin de la période”.

Étape 3 : Calculer la formule IRB

Remplacez les valeurs obtenues aux endroits correspondants pour calculer l’indice d’efficacité collective (IEC) :

ICE = [(Somme du montant initial des créances Somme du montant des ventes à crédit – Somme du montant final des créances) / (Somme du montant initial des créances Somme du montant des ventes à crédit – Somme du montant des ventes irrécouvrables à la fin de la période)]] × 100

Étape 4 : Effectuer les calculs

Effectuez les opérations mathématiques d’addition et de soustraction selon la formule pour obtenir le numérateur et le dénominateur de la fraction.

Étape 5 : Diviser et multiplier

Divisez le numérateur par le dénominateur et multipliez le résultat par 100 pour obtenir l’ICE.

Étape 6 : Interpréter le résultat

Le résultat obtenu est l’indice d’efficacité collective (IEC) exprimé en pourcentage. Ce pourcentage représente l’efficacité du groupe d’entreprises ou de succursales à recouvrer ses créances impayées au cours de la période analysée.

Exemples

Exemple 1 : Groupe de succursales d’une entreprise de vente au détail

Imaginons qu’une entreprise de vente au détail possède plusieurs succursales dans différentes villes. Le directeur financier souhaite évaluer l’efficacité des succursales dans le recouvrement des créances au cours du dernier trimestre. Les données relatives à trois succursales sont présentées ci-dessous :

Succursale A

Montant initial des créances : $50,000

Montant des ventes à crédit : $100,000

Montant final des comptes débiteurs : $10,000

Montant des ventes irrécouvrables à la fin de la période : 2 000

Branche B

Montant des comptes débiteurs au début de la période : $40,000

Montant des ventes à crédit : 80 000

Montant final des comptes débiteurs : $12,000

Montant des ventes irrécouvrables à la fin de la période : 1 000

Branche C

Montant initial des comptes débiteurs : $60,000

Montant des ventes à crédit : 120 000

Montant final des comptes débiteurs : $8,000

Montant des ventes irrécouvrables à la fin de la période : 3 000

Étape 1 : Calculer la somme des montants par branche

  • Somme des montants initiaux des comptes clients : $50,000 $40,000 $60,000 = $150,000
  • Somme des ventes à crédit : $100,000 $80,000 $120,000 = $300,000
  • Somme du montant final des créances : $10,000 $12,000 $8,000 = $30,000
  • Somme des ventes irrécouvrables à la fin de la période : 2 000 $ 1 000 $ 3 000 $ = 6 000

Étape 2 : Calculer l’IEC

En utilisant la formule de l’IEC :

CEI = [(150 000 300 000 – 30 000) / (150 000 300 000 – 6 000)] × 100

CEI = (420 000 / 444 000) × 100

CEI = 94,59 %.

Résultat :

L’indice d’efficacité collective (IEC) pour ce groupe de branches est de 94,59 %. Cela indique que le groupe de succursales a été très efficace dans le recouvrement de ses créances impayées au cours du dernier trimestre.

Exemple 2

Supposons que nous analysions l’efficacité du recouvrement des créances de l’entreprise XYZ pour le mois de juin. Nous disposons des données suivantes

Comptes débiteurs d’ouverture (au début du mois de juin) : $100,000

Ventes à crédit au cours du mois de juin : 50 000

Comptes débiteurs de clôture (à la fin du mois de juin) : $80,000

Ventes irrécouvrables à la fin de la période en cours : 5 000

Étape 1 : Calculer le numérateur de la formule de l’ICE

Numérateur = (Ventes de crédit des comptes débiteurs au début – Comptes débiteurs à la fin) Numérateur = (100 000 $ 50 000 $ – 80 000 $)

Numérateur = 70 000

Étape 2 : Calculer le dénominateur de la formule de l’ICM

Dénominateur = (Ventes à crédit au début de la période des comptes débiteurs – Ventes irrécouvrables à la fin de la période en cours)

Dénominateur = (100 000 $ 50 000 $ – 5 000 $)

Dénominateur = 145 000

Étape 3 : Calcul de l’ICE

CEI = (Numérateur / Dénominateur) × 100

CEI = (70 000 $ / 145 000 $) × 100

CEI ≈ 48,28 %.

Dans cet exemple, l’indice d’efficacité du recouvrement (IEC) de l’entreprise XYZ pour le mois de juin est d’environ 48,28 %. Cela signifie qu’au cours du mois de juin, l’entreprise XYZ a été en mesure de recouvrer environ 48,28 % de l’encours total de la dette, en tenant compte des ventes à crédit et des ajustements pour les ventes irrécouvrables. Un CEI plus élevé indique un processus de recouvrement plus efficace, tandis qu’un CEI plus faible suggère la nécessité d’améliorer les efforts de recouvrement.

Meilleures pratiques pour améliorer l’efficacité du recouvrement

Une gestion efficace du recouvrement est essentielle au maintien de la stabilité financière de toute entreprise ou organisation. L’amélioration de l’efficacité du recouvrement des créances passe par la mise en œuvre de pratiques stratégiques et ciblées. Voici quelques-unes des meilleures pratiques qui peuvent vous aider à améliorer votre gestion du recouvrement :

Des politiques de crédit claires et bien définies

Il est essentiel d’établir dès le départ des politiques de crédit saines et claires pour éviter les problèmes de recouvrement futurs. La définition de limites de crédit appropriées pour chaque client et l’évaluation de leur capacité de paiement contribueront à réduire le risque de comptes irrécouvrables.

Communication proactive

Il est essentiel de maintenir une communication proactive avec les clients. L’envoi de rappels amicaux et d’avis d’échéance avant l’expiration des délais de paiement peut encourager le respect des échéances.

Offrir des incitations au paiement anticipé

Inciter les clients à payer avant la date d’échéance par des mesures incitatives, telles que des remises pour paiement anticipé, peut encourager le respect des délais et améliorer le recouvrement des créances.

Suivi permanent

Un suivi permanent des comptes en souffrance et la tenue d’un registre détaillé des interactions avec les clients vous permettront de détecter rapidement les problèmes potentiels et de les traiter de manière proactive.

Des modalités de paiement souples

Proposer des modalités de paiement souples, adaptées aux besoins de chaque client, permet d’éviter les défauts de paiement et de faciliter le recouvrement des créances.

Automatisation des processus

La mise en œuvre de systèmes de gestion du recouvrement et l’automatisation des tâches répétitives optimisent l’efficacité du processus de recouvrement, ce qui permet d’accorder une plus grande attention aux cas plus complexes et à haut risque.

Formation du personnel

Il est essentiel de fournir une formation adéquate aux membres de l’équipe de recouvrement afin d’améliorer leurs compétences en matière de négociation et de gestion des situations difficiles, ce qui leur permettra d’être plus efficaces dans le processus de recouvrement des créances.

Segmentation des dettes

La segmentation des dettes en fonction de l’âge et du risque permet de hiérarchiser la gestion et de concentrer les ressources sur les comptes qui nécessitent une attention plus urgente.

Collaboration avec le département des ventes

Une communication et une collaboration harmonieuses entre le service des ventes et le service de recouvrement permettent d’éviter de générer de nouvelles dettes problématiques et d’identifier à temps les problèmes de recouvrement potentiels.

Externalisation du recouvrement

Lorsque l’entreprise éprouve des difficultés à recouvrer ses créances en interne, l’externalisation du recouvrement auprès d’agences spécialisées peut être une option efficace pour obtenir des résultats plus rapides et plus performants.

Conclusion

Dans le processus de maintien de la santé financière d’une entreprise, une gestion efficace du recouvrement joue un rôle essentiel. Dans cet article, nous avons exploré deux outils fondamentaux pour évaluer et améliorer l’efficacité du recouvrement : l’indice d’efficacité du recouvrement (IEC) et le ratio d’efficacité du recouvrement.

Ces indicateurs financiers sont essentiels pour mesurer le degré de recouvrement des créances impayées d’une entreprise et pour évaluer ses performances dans ce domaine. Les deux formules reposent sur l’analyse d’éléments clés, tels que le montant recouvré, le solde d’ouverture des créances et les ventes irrécouvrables à la fin de la période, ce qui permet d’avoir une vue d’ensemble du processus de recouvrement.

En résumé, le CEI et le ratio d’efficacité du recouvrement sont des outils puissants qui donnent une vision claire des performances financières d’une entreprise en termes de recouvrement. En calculant et en appliquant ces indicateurs en conjonction avec les meilleures pratiques mentionnées ci-dessus, les entreprises peuvent renforcer leur position financière, optimiser leur flux de trésorerie et maintenir des relations solides avec leurs clients. Une meilleure gestion du recouvrement ne profite pas seulement à l’entreprise elle-même, elle est aussi un indicateur d’une gestion financière saine et d’une activité commerciale réussie.

Suivez les conseils d’Oddcoll dans cet article.

4 min read.

Quelles sont les réglementations applicables ?
Le processus de recouvrement international.
Comment parvenir à un recouvrement efficace.

Oddcoll est une plateforme avec des agents de recouvrement dans le monde entier, permettant aux entreprises internationales de recouvrer facilement leurs factures en souffrance.

[et_p_column type=”4_4″ _builder_version=”4.16″ _module_preset=”default” global_colors_info=”{}” _i=”0″ _address=”2.0.0″ /]

Les pays que nous couvrons

Nous couvrons toute l’Europe

Asie centrale

Recouvrement de créances Arménie
Recouvrement de créances Azerbaïdjan
Recouvrement de créances Géorgie
Recouvrement de créances Kazakhstan

Recouvrement de créances Kirghizistan
Recouvrement de créances Mongolie
Recouvrement de créances Tadjikistan
Recouvrement Ouzbékistan

Océanie

Tous les pays d’Afrique

S’applique à tous nos partenaires

– Autorisation légale de recouvrer les créances dans leur pays
– Spécialistes du recouvrement B2B
– Communique en anglais
– Experts de la législation nationale en matière de recouvrement de créances

RELATED ARTICLE  Qu'est-ce qu'une Facture et à Quoi sert-elle ? 2024
WordPress Image Lightbox Plugin